CRPG-Recherche

Observation des rivières au Népal Central

Fig 1 – bassin de la Narayani au Népal Central. Il s’agit du principal affluent du Gange. Avec les deux autres grands bassins du Népal, elle alimente, elles constituent les principales ressources en eau du Népal, ainsi que du Bihar, de l’Uttar Pradesh et du Bengale. Ces rivières alimentent environ 600 millions de personnes du Népal au Bangladesh. Cependant, les glaciers reculent à un rythme élevé ce qui accentue le manque d’eau en dehors de la mousson. Les cercles bleus représentent les positions des stations d’échantillonnage : Chame sur le Marsyandi à 2700 m, est principalement alimenté par les glaciers en flanc N et dispose d’une station de jaugeage ; Khudi à 950 m draine un bassin de flanc sud dont les crêtes supérieures sont à 5000m et qui reçoit 4 à 5 m de précipitation/an ; Beshishar sur la Marsyandi à 750m est très sensible aux fluctuations des apports N et S ; Narayanghat à 180 m sur la Narayani draine l’ensemble des eaux du Népal central.

Fig. 2 - Compositions isotopiques d’oxygène de l’eau de la Narayani et débit sur la mousson 2015. Les variations isotopiques traduisent l’origine des masses d’eau entre les bassins du N, les nappes et les précipitations de flanc sud.

Fig. 3 - Compositions isotopiques d’oxygène de l’eau de la Narayani et de la Marsyandi a Beshishar au cours de la mousson 2015. Le contraste isotopique entre les deux rivières traduit la prépondérance des eaux glaciaires sur la Marsyandi.